Pour ceux qui ne suivrait pas l’actu plus que ça, le jour du dépassement est une date, réévaluée chaque année, qui marque le jour ou l’humanité a consommé toutes les ressources terrestres produites en 1 an (spoiler qui n’en est pas un, ce jour arrive de plus en plus tôt dans l’année). Nous, occidentaux, sommes particulièrement « gourmand » du fait de notre mode de vie. Et moi, en tant qu’occidental, coloriste et joueur de figurines je participe a cet état de fait.

Cependant, depuis quelques années, ma pratique a évolué, accompagnant une réflexion plus générale de mon mode de vie face à la consommation. Vous pouvez d’ailleurs en lire quelques articles sur ce blog. Moins de KS (voir plus du tout), plus d’achats d’occasions, peinture de ce qu’on a dans les tiroirs en premier, est ce que j’essaye de faire afin que mon empreinte éco-figurinistique soit plus faible, plus maitrisée. Cela n’a pas empêcher des dérapages, des achats impulsifs sous prétexte d’envies la-tout-de-suite ou de promo à ne pas louper (qui aujourd’hui dorment dans le placard en attendant leur tour d’être peintes/joués).

Au début de l’année 2022 j’avais défini comme objectif de finir de peindre les trucs commencés et qui trainaient sur l’établi. ça a plutôt bien fonctionné, et voir la pile de fig disparaitre permet de libérer aussi son mental. Mais d’autres sentiments grandissaient dans l’ombre. Ceux de la frustration et de la lassitude.

Frustration car en rattrapant son retard, on ne peint plus les nouvelles acquisitions qui deviennent de fait « en retard »! (Ce qui est totalement débile, vous en conviendrez). Frustration aussi car cette nouvelle fig qui vient d’arriver à la maison je n’ai qu’une envie: la peindre. Ce que je ne fais pas.

Enfin lassitude car ce cercle vicieux vient, d’une certaine façon, anéantir la motivation.

Je suis donc parti en vacances avec tout ça dans mon esprit.

Comme je l’ai dit en préambule, ces questions sont aussi lié avec ma consommation en général. Et clairement il est urgent aujourd’hui de passer à une consommation de nécessité en premier lieu. Cela ne veut pas dire proscrire tout achat d’envie mais de le limiter drastiquement. Idem pour les figs donc.

Une autre façon de consommer c’est bien, mais je pense qu’on peut aussi avoir une autre façon de jouer. Cette dernière année a été, quasi exclusivement, dédié à kill team v2. ça faisait longtemps que je n’avais pas été sur un seul jeu et j’apprécie depuis toujours d’explorer un jeu au delà de quelques parties éparses. Certes toutes mes kill teams et décors achetés cette année sont loin d’être peints mais ça avance. D’ailleurs je pense que le fait de focalisé sur un jeu permet aussi de mieux orienter ses projets, tant qu’on ne se fait pas débordé par les acquisitions non nécessaires.

De fait, j’ai, comme quasi tout le monde je pense, un certain nombre de boites de jeux qui dorment depuis des années dans les placards sans sortir (car on ne peux pas jouer à tout, n’est pas Rafpak qui veut (la bise)). A quoi bon? Je pense donc qu’il est temps d’effectuer un tri nécessaire pour ne garder que l’essentiel. Ou du moins un pool restreint de jeux.

Voilà la fin de cette petite réflexion à mi année 2022. Le but de mettre cela par écrit est de faire en sorte de mieux vivre mon hobby pour la suite et cela passera nécessairement par mieux choisir ce à quoi je joue et ce que je peint… et surtout ce que j’achète… ou pas.